Audi 100/A6

1990-1997 de l'émission

La réparation et l'exploitation de l'automobile



Aoudi 100/A6
+ 1. La Notice d'exploitation
+ 2. L'Entretien
+ 3. Les moteurs
- 3.2. Les moteurs diesel
   + 3.2.1.2. Les Caractéristiques
   - 3.2.2. Les moteurs à 5 cylindres
      3.2.2.2. Les caractéristiques
      3.2.2.3. Les marques sinkhronizatsionnye gazoraspredeleniya
      3.2.2.4. Le contrôle de la compression
      3.2.2.5. La courroie gazoraspredelitel'nyj
      3.2.2.6. La courroie de transmission de la pompe combustible
      3.2.2.7. Natyajitel' gazoraspredelitel'nogo de la courroie et l'astérisque
      3.2.2.8. La courroie de transmission supplémentaire
      3.2.2.9. Le couvercle de l'arbre distributif
      3.2.2.10. Les épiploons de l'arbre distributif
      3.2.2.11. Les épiploons du vilebrequin
      3.2.2.12. La tête des cylindres
      3.2.2.13. Hydraulique tolkateli
      3.2.2.14. Le volant
      3.2.2.15. Les fixations du moteur
      3.2.2.16. La palette d'huile
      3.2.2.17. La pompe d'huile et maslozabornyj le raccord de tuyau
+ 3.3. Le retrait et la cloison des moteurs
+ 4. Le système du refroidissement
+ 5. Le chauffage et la ventilation
+ 6. Le système combustible
+ 7. Le système d'échappement
+ 8. Les systèmes de la mise en marche, l'ignition
+ 9. La transmission
+ 10. Le système de frein
+ 11. Les suspensions, le mécanisme de direction
+ 12. La carrosserie
+ 13. Le matériel électrique
+ 14. Les conseils utiles





3.2.2.4. Le contrôle de la compression

LES INFORMATIONS TOTALES

Si le moteur travaille mal ou avec les arrêts, inspectez la compression. La tenue régulière de ce contrôle vous permettra d'avance de prévenir l'apparition des pannes.

Pour la tenue du contrôle il faut le testeur destiné aux moteurs diesel. Connectez le testeur à l'adaptateur et vkroutite l'adaptateur à l'orifice de la bougie du chauffage ou à l'orifice de l'injecteur.

Le moteur doit être razogret, l'accumulateur est chargé, les bougies et les injecteurs sont dévissées, du fil de la soupape fermant et le bloc combustible sont déconnectés.

La pression dans tous les cylindres doit être identique. La différence plus qu'à 0,5 bar entre n'importe quels deux cylindres signifie la panne. Dans le moteur bon la pression doit s'accroître vite. Une petite pression du premier tact augmentant graduellement aux tacts ultérieurs, indique que l'on use les anneaux à piston. Une petite pression du premier tact, qui ne s'accroît pas aux tacts ultérieurs, indique à la fuite dans les soupapes ou sur la couche percée de la tête. Les ajournements sur les parties inférieures des soupapes peuvent aussi devenir la raison de la compression basse. La pression basse dans deux cylindres voisins pratiquement signifie toujours qu'entre eux on perce la couche de la tête.

Si à la tenue du contrôle chez vous apparaissent les difficultés, s'adressez aux spécialistes.